La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Biographie

 

J'ai voulu écrire moi-même cette page pour vous transmettre le plus facilement possible ma passion et l'AMOUR que j'ai pour le golf.

Dès les premiers instants que j'ai connu ce merveilleux sport, j'en suis devenu fou.

Je n'oublierai jamais la première fois que j'ai frappé une balle de golf…

J’avais 11 ans et il s'est alors passé quelque chose de magique, dans mon corps et dans ma tête. Nous étions au Club de Golf Rosemère sur le départ du 14e trou, une normale 3 de 145 verges, devant Ronald Corey (ancien président des Canadien de Montréal), René Lecavalier  (la voix de la Soirée du Hockey à Radio Canada),  Jean Maurice Bailly  (journaliste sportif à Radio Canada) et évidemment mon père Gilles.  J’étais le caddy de mon père pour la journée et il m'avait promis que si, je faisais un bon travail, il me ferait essayer de frapper une balle dans un avenir rapproché.  Soudainement, pendant leur partie, il me tend un bâton et une balle en me disant : « Frappe! ».  Et j’ai cogné mon coup directement sur le vert, pour ensuite réussir mes deux coups roulés pour ma première normale à vie.  Dans les jours qui ont suivi, j’ai commencé à dire à tout le monde que j'étais pour devenir un PRO de Golf… Et, par la suite, j'ai tout fait pour atteindre mon objectif.

Je vous raconte tout cela parce que, je veux vous convaincre de venir passer une petite heure avec moi.

J’aimerais vous transmettre  cet AMOUR du golf et les connaissances que j'ai acquises en Floride avec le plus grand professionnel de golf et le meilleur coach au monde, selon moi, M. Jack Grout.  Il a d’ailleurs été le mentor du plus grand golfeur de tous les temps, Jack Nicklaus.

Avec l'appui de mes commanditaires et grâce au talent que j’avais reçu, j'ai eu cette chance unique de le côtoyer et aujourd’hui, j’aimerais vous donner la chance, à vous aussi, d’en profiter.

Je suis tellement tanné de voir plusieurs d'entre vous mettre autant de temps et d'argent à pratiquer et à jouer sans faire les bonnes choses… alors que ça peut être si simple. 

Ce que j'ai appris il y a 42 ans n'a pas changé de 5%, comme M. Grout  me répétait souvent.

 2+2 = 4… C'était vrai il y a plus de 500 ans… 100 ans… 50 ans, hier et aujourd'hui… et ça le sera éternellement !

Pour vous dire que, pour frapper une balle droite, il n'y a qu'une façon : à l'impact, il faut que le bâton revienne « droit », exactement comme il était à votre position de départ et à la même place.

Vous devez sûrement commencer à aimer ce simple petit conseil.

M. Grout me disait toujours :

''On ''swing'' notre élan pour produire de la distance et les mains vont exécuter la précision''.
Ouf !  C'est différent de ce que vous avez entendu.
On ne doit jamais changer notre ''swing''. Il faut vivre avec et ne pas commettre les erreurs de base que je vous expliquerai sur vidéo, dépendamment de ce que je verrai chez vous.

Lisez  aussi attentivement ce qui suit:

M. Grout me disait: 

''Si on allait au terrain de pratique pendant un tournoi de la PGA et qu'on se plaçait à 50 verges en plein centre du terrain, protégé par une tente transparente, en faisant dos aux meilleurs golfeurs au monde, pour simplement regarder les trajectoires de balles, on verrait des trajectoires pratiquement toutes identiques. Et après une quinzaine de minutes, on se retournerait pour regarder les pros et on verrait des ''swing'' tous différents.''

C'est pour cela qu'il faut comprendre qu’il ne faut  jamais essayer de changer notre propre ''swing'', alors que les meilleurs golfeurs de la planète, eux, ont tous des swings différents ! Alors, pourquoi changer le vôtre ?

Venez me voir.

Je vous attends avec impatience.

 

Michel Boyer